Covid: faut-il imposer la vaccination aux soignants ?

22Mai
CDC virus Covid 19
Obliger l’ensemble des professionnels de santé à se vacciner contre le Covid ? A première vue, la réponse semble évidente : c’est oui. Ce ne serait d’ailleurs pas une première. Depuis des années, cinq vaccins sont obligatoires, à savoir l’hépatite B, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la fièvre typhoïde. Et

vaccin anti Covid : gare à l’emballement

10Nov
« Un grand jour pour la science et l’humanité ». Le PDG de Pfizer, Albert Bourla, n’a pas caché son enthousiasme devant les résultats des premiers essais du vaccin contre le Covid 19, un vaccin que la firme pharmaceutique a développé avec son partenaire allemand BioNTech. De fait, les résultats en question

Raoult privé de chloroquine !

05Nov
Imaginez : Didier Raoult ne jure que par l’hydroxychloroquine, il en fait la promotion depuis des mois. Et voilà que Sanofi, le laboratoire qui vend ce médicament, refuse désormais de le fournir. Avec cette justification : il en va « l’intérêt et de la sécurité des patients ». Il faut sans doute avec mauvais
13Mai
unslpash/Adam Niescioruk

Vaccin Astra Zeneca : l’avis désolant de la HAS

Désastreux. Voilà le premier mot qui me vient à l’esprit en lisant l’avis de la Haute Autorité de santé sur l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca contre le covid 19, rendu public 12 le mai. Je m’explique : certes, la HAS reconnait en préambule que ce vaccin « reste indispensable pour freiner la dynamique
09Mai
Unsplash/Glen Carroe

Covid et brevets : le bal des hypocrites

Joe Biden serait-il devenu un dangereux gauchiste ? Ce n’est pas une boutade : avec sa dernière déclaration sur le Covid 19, le Président des États-Unis rejoint le camp des pays non-alignés comme l’Inde et l’Afrique du Sud, aux dépends des pays occidentaux. Un véritable bouleversement dans l’échiquier politique mondial. Joe Biden
03Mai

Nicotine contre Covid : c’était bidon !

Souvenez-vous. Il y a tout juste un an – le 24 avril précisément – l’AP-HP (Assistance Publique Hôpitaux de Paris) publie un communiqué de presse fracassant : la nicotine aurait un effet protecteur contre le Covid 19 ! Le soir même, l’info fait la Une des journaux télévisés. Le lendemain, la presse
17Avr

Libérez les Ehpad !

Je ne comprends pas. J’ai beau tourner et retourner la chose dans ma tête, j’aimerais qu’on m’explique : pourquoi, alors que l’immense majorité des résidents d’Ehpad sont vaccinés contre le Covid, la plupart de ces établissements refusent-ils toujours de laisser venir les familles ? La présidente du syndicat des Ehpad le reconnait
13Avr

Autotests : le grand bazar

Bonne nouvelle : des autotests du Covid à effectuer à son domicile sont disponibles depuis hier. Mauvaise nouvelle : cette info induit beaucoup de questions et bien peu de réponses. Je résume pour ceux qui n’auraient pas suivi. « C’est un outil de dépistage, pas de diagnostic » (dixit le ministère de la Santé)

SOCIÉTÉ CONSEIL AU SERVICE DE LA SANTÉ ET DE SES ACTEURS

L’approche de Recto Verso s’articule autour de trois notions fondamentales : le sens, l’identité, l’autonomie. Trois notions fondées sur la conviction que seule une démarche « sur mesure » peut répondre aux attentes spécifiques d’un client.

Communication, conseil, management. Trois activités différentes, mais nourries par une même approche et une même conviction : accorder autant d’importance au «sujet» (la personne) qu’à «l’objet» (la demande exprimée) ; privilégier des recommandations concrètes, réalisables et régulièrement réexaminées en fonction de la réalité du terrain.

VINCENT OLIVIER

Ancien journaliste spécialisé dans la santé (L’Express, le Parisien…), j’ai créé Recto Verso, une société de conseil en communication, stratégie, et management. Avec, toujours, le même intérêt pour les questions de santé et les enjeux qu’elle comporte: économiques, sociologiques, organisationnels, éthiques et autres. Car pour moi, c’est ça la santé. Une thématique qui déborde du strict champ de la médecine, qui me scandalise parfois, m’enthousiasme souvent, me passionne toujours. C’est exactement pour ces mêmes raisons que je m’intéresse au monde du travail, à ses implications concrètes dans la vie quotidienne, à ses conséquences – bonnes ou mauvaises – sur notre santé physique et psychique. Parce que les rapports dans l’entreprise sont de plus en plus durs, chacun doit trouver la juste distance qui lui convient, entre implication et détachement. Parce qu’on passe au moins le tiers de notre existence à travailler, le boulot, c’est pas que du boulot !