Covid : j’ai téléchargé l’appli !

23Oct
C’est fait ! Je fais désormais partie des 3,3 millions de Français qui ont installé l’application « Tous anti-Covid ». Plus exactement, je fais partie des 2 800 000 Français environ qui ont téléchargé depuis jeudi matin la nouvelle appli, celle qui a remplacé la première version appelée « Stopcovid » et qui n’avait pas rencontré, c’est
15Oct

Covid 19 : les soignants au bout du rouleau

Ils ne sont que quelques centaines à manifester aujourd’hui, mais ils représentent les centaines de milliers de soignants qui ont affronté la première vague de l’épidémie de Covid 19 et qui continuent, aujourd’hui encore, à faire leur métier dans des conditions difficiles – pour ne pas dire insupportables. Au-delà de
06Oct

Il faut aider les aidants !

C’est aujourd’hui « leur » journée nationale. Mais pour les aidants, le 6 octobre, c’est tous les jours. Une mission essentielle, nécessaire, qu’ils assument parfois difficilement et souvent dans l’ombre. En cette année 2020 où l’épidémie de Covid 19 a encore aggravé leur situation, cela valait bien un post de blog. Hommage,
01Oct

covid 19 : c’est la faute à Neandertal !

Et si la cause de notre fragilité au Covid 10 remontait à … 50 000 ans ? C’est en tout cas l’hypothèse très sérieuse d’une équipe de chercheurs allemands dont les résultats viennent d’être publiés dans la revue internationale Nature. J’ai repéré cette info dans un article d‘Hervé Morin sorti hier
17Sep

Pénurie de médicaments : à qui la faute ?

Pénurie de masques, de blouses, de réactifs ? C’est la faute au Covid ! Pénurie de paracétamol, d’Azithromycine, d’hydroxychloroquine ? C’est la faute au Covid ! Pénurie de corticoïdes, de médicaments hypertenseurs, de chimiothérapies ? C’est la faute… aux labos ! L’accusation n’est pas nouvelle. On pourrait même parler de phénomène récurrent, voire en constante augmentation :
11Sep

445 millions d’euros : amende record pour les labos

445 millions d’euros d’amende ! Quand l’Autorité de la Concurrence sanctionne, elle met le paquet. La note est salée, les griefs sévères (entente illicite, discours trompeur, dénigrement…) et l’image de l’industrie pharmaceutique bien écornée. Une image que les labos commençaient justement à redorer grâce à leurs efforts pour lancer rapidement un

SOCIÉTÉ CONSEIL AU SERVICE DE LA SANTÉ ET DE SES ACTEURS

L’approche de Recto Verso s’articule autour de trois notions fondamentales : le sens, l’identité, l’autonomie. Trois notions fondées sur la conviction que seule une démarche « sur mesure » peut répondre aux attentes spécifiques d’un client.

Communication, conseil, management. Trois activités différentes, mais nourries par une même approche et une même conviction : accorder autant d’importance au «sujet» (la personne) qu’à «l’objet» (la demande exprimée) ; privilégier des recommandations concrètes, réalisables et régulièrement réexaminées en fonction de la réalité du terrain.

VINCENT OLIVIER

Ancien journaliste spécialisé dans la santé (L’Express, le Parisien…), j’ai créé Recto Verso, une société de conseil en communication, stratégie, et management. Avec, toujours, le même intérêt pour les questions de santé et les enjeux qu’elle comporte: économiques, sociologiques, organisationnels, éthiques et autres. Car pour moi, c’est ça la santé. Une thématique qui déborde du strict champ de la médecine, qui me scandalise parfois, m’enthousiasme souvent, me passionne toujours. C’est exactement pour ces mêmes raisons que je m’intéresse au monde du travail, à ses implications concrètes dans la vie quotidienne, à ses conséquences – bonnes ou mauvaises – sur notre santé physique et psychique. Parce que les rapports dans l’entreprise sont de plus en plus durs, chacun doit trouver la juste distance qui lui convient, entre implication et détachement. Parce qu’on passe au moins le tiers de notre existence à travailler, le boulot, c’est pas que du boulot !